INFO APV/FLEGT RCA :

 

Durant deux  jours successifs les membres du CCMO se sont penchés sur l’examen de plusieurs thématiques visant à avancer le processus. Ainsi, ce jour 09 décembre 2016 les travaux ont pris fin à l’issue de la session formelle.

 

  L’ouverture de la session formelle a été placée sous la coprésidence de Madame Arlette SOMBO-DIBELE, Ministre de l’Environnement, du Développement Durable, des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche et de Monsieur Jean Pierre REYMONDET-COMMOY, Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne. Elle a été marquée par deux allocutions.

 

Monsieur Jean Pierre REYMONDET-COMMOY a d’abord rappelé le contexte de l’APV, de la crise et le retour à la légalité ayant pour corolaire la  reprise active de la mise en œuvre de l’APV, la table ronde de Bruxelles et la tenue du 3è CCMO qui traduit la poursuite des efforts avec un état des lieux qui soutient les discussions sur la relance du projet d’appui de l’UE et la remise à jour de la convention de financement. Il a ensuite rappelé le contexte international sur les forêts, la COP 22 en lien avec l’APV tout en félicitant les partenaires nationaux pour les grands progrès réalisés dans le développement de l’arsenal juridique et légal. Il a en outre salué la persévérance des ONG de la plateforme GDRNE pour avoir développé un programme d’Observation Indépendante. Il a enfin fait mention des sujets abordés pendant la session technique relatifs aux priorités et perspectives en matière de politique et législation forestières et les orientations techniques du projet de développement du système de vérification de légalité et les perspectives 2016 -2017 concernant la convention de financement tout en soulignant l’importance des moyens humains et budgétaires adéquats mis à disposition et a exprimé son espoir pour une amélioration de la coordination entre la REDD+ et le FLEGT

 

 Madame Arlette SOMBO-DIBELE a quant à elle souhaité la bienvenue aux membres du Comité Conjoint de mise en œuvre, puis rappelé les trois années d’inactivités suite à la crise militaro politique qu’a connues le pays. Elle a aussi souligné la nécessité pour les deux parties de renouer et faciliter le dialogue et échanger les informations afin d’optimiser le fonctionnement de cet accord tout en faisant sienne son évaluation pendant la session technique. Elle a estimé que les décisions qui sont issues de l’Aide Mémoire traduisent l’ambiance et le consensus entre les deux parties lors des débats, tout en réitérant l’engagement du Gouvernement à tout mettre en œuvre pour que la relance de ce processus connaisse une remobilisation effective. Elle a par ailleurs rassuré le secteur privé de l’aide du Ministère face au lot des documents quotidiens qui leur sont demandés par les clients européens pour attester leur légalité. Elle a enfin remercié les participants pour le volume du travail accompli et particulièrement le consultant de l’Institut Européen des Forêts pour ses efforts constants tout en exprimant la reconnaissance du Gouvernement au Fonds Mondial pour l’Alimentation FAO pour son appui financier à la relance du processus APV.

 

Après les allocutions des deux personnalités, le modérateur Monsieur Alain PENELON a donné la parole au Secrétaire Technique Permanent Monsieur Joseph Désiré MBANGOLO  pour la lecture de l’Aide-mémoire. Les échanges qui s’en sont suivis se sont articulés autour des points relatifs à l’intégration des CLA dans les instances de mise en œuvre et de suivi de l’APV, au contrat de l’auditeur indépendant, de la construction du local du Secrétariat Technique Permanent, de la suspension du délai de contractualisation, du système d’information géographique et enfin de la requête du secteur privé. A l’issue de ces échanges, l’Aide Mémoire a été adopté avec amendements suivi de sa signature par les deux parties.

 

 Pendere GBAKO